Eschatologie et prophéties

Joël ... prophète de l'Ancien Testament ... chapitre 2

La Bible et l'eschatologie

Traduction Louis Segond 1910

1 Sonnez de la trompette en Sion ! Faites-la retentir sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de l’Eternel vient, car il est proche,

2 Jour de ténèbres et d’obscurité, Jour de nuées et de brouillards, Il vient comme l’aurore se répand sur les montagnes. Voici un peuple nombreux et puissant, Tel qu’il n’y en a jamais eu, Et qu’il n’y en aura jamais dans la suite des âges.

3 Devant lui est un feu dévorant, Et derrière lui une flamme brûlante ; Le pays était auparavant comme un jardin d’Eden, Et depuis, c’est un désert affreux : Rien ne lui échappe.

4 A les voir, on dirait des chevaux, Et ils courent comme des cavaliers.

5 A les entendre, on dirait un bruit de chars Sur le sommet des montagnes où ils bondissent, On dirait un pétillement de la flamme du feu, Quand elle consume le chaume. C’est comme une armée puissante Qui se prépare au combat.

6 Devant eux les peuples tremblent, Tous les visages pâlissent.

7 Ils s’élancent comme des guerriers, Ils escaladent les murs comme des gens de guerre ; Chacun va son chemin, Sans s’écarter de sa route.

8 Ils ne se pressent point les uns les autres, Chacun garde son rang ; Ils se précipitent au travers des traits Sans arrêter leur marche.

9 Ils se répandent dans la ville, Courent sur les murailles, Montent sur les maisons, Entrent par les fenêtres comme un voleur.

10 Devant eux la terre tremble, Les cieux sont ébranlés, Le soleil et la lune s’obscurcissent, Et les étoiles retirent leur éclat.

11 L’Eternel fait entendre sa voix devant son armée ; Car son camp est immense, Et l’exécuteur de sa parole est puissant ; Car le jour de l’Eternel est grand, il est terrible : Qui pourra le soutenir ?

12 "Maintenant encore," dit l’Eternel, "Revenez à moi de tout votre cœur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations !"

13 Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l’Eternel, votre Dieu ; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère et riche en bonté, Et il se repent des maux qu’il envoie.

14 Qui sait s’il ne reviendra pas et ne se repentira pas, Et s’il ne laissera pas après lui la bénédiction, Des offrandes et des libations pour l’Eternel, votre Dieu ?

15 Sonnez de la trompette en Sion ! Publiez un jeûne, une convocation solennelle !

16 Assemblez le peuple, formez une sainte réunion ! Assemblez les vieillards, Assemblez les enfants, Même les nourrissons à la mamelle ! Que l’époux sorte de sa demeure, Et l’épouse de sa chambre !

17 Qu’entre le portique et l’autel Pleurent les sacrificateurs, Serviteurs de l’Eternel, Et qu’ils disent : « Eternel, épargne ton peuple ! Ne livre pas ton héritage à l’opprobre, Aux railleries des nations ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples : Où est leur Dieu ? »

18 L’Eternel est ému de jalousie pour son pays, Et il épargne son peuple.

19 L’Eternel répond, il dit à son peuple : « Voici, je vous enverrai du blé, Du moût et de l’huile, Et vous en serez rassasiés ; Et je ne vous livrerai plus à l’opprobre parmi les nations.

20 J’éloignerai de vous l’ennemi du nord, Je le chasserai vers une terre aride et déserte, Son avant-garde dans la mer orientale, Son arrière-garde dans la mer occidentale ; Et son infection se répandra, Sa puanteur s’élèvera dans les airs, » Parce qu’il a fait de grandes choses.

21 Terre, ne crains pas, Sois dans l’allégresse et réjouis-toi, Car l’Eternel fait de grandes choses !

22 Bêtes des champs, ne craignez pas, Car les plaines du désert reverdiront, Car les arbres porteront leurs fruits, Le figuier et la vigne donneront leurs richesses.

23 Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous En l’Eternel, votre Dieu, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière-saison, Comme autrefois.

24 Les aires se rempliront de blé, Et les cuves regorgeront de moût et d’huile.

25 "Je vous remplacerai les années Qu’ont dévorées la sauterelle, Le jélek, le hasil et le gazam, Ma grande armée que j’avais envoyée contre vous.

26 Vous mangerez et vous vous rassasierez, Et vous célébrerez le nom de l’Eternel, votre Dieu, Qui aura fait pour vous des prodiges ; Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.

27 Et vous saurez que je suis au milieu d’Israël, Que je suis l’Eternel, votre Dieu, et qu’il n’y en a point d’autre, Et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion."

Traduction œcuménique de la Bible

1. Sonnez du cor à Sion, poussez une clameur sur ma montagne sainte ! Que tous les habitants du pays frémissent : le jour du Seigneur vient, il est proche.

2. C’est un jour de ténèbres et d’obscurité, un jour de nuée et de sombres nuages. Comme l’aurore, se déploie sur les montagnes un peuple nombreux et puissant, tel qu’on n’en a jamais vu, tel qu’après lui il n’y en aura plus jamais, jusqu’aux années des générations les plus lointaines.

3. Devant lui, le feu dévore, derrière, la flamme consume. Tel le jardin d’Eden, la terre est devant lui, derrière, c’est un désert dévasté. Aussi, rien ne lui échappe.

4. Il est semblable à des chevaux ; comme des coursiers, ainsi courent-ils.

5. C’est comme un bruit de chars bondissant sur les sommets des montagnes ; comme le crépitement d’un foyer brûlant qui dévore le chaume ; comme un peuple puissant rangé en bataille.

6. Devant lui, les peuples se tordent de douleur, tous les visages s’empourprent.

7. Comme des braves, ils courent ; tels des guerriers, ils escaladent la muraille. Chacun va son chemin, ils ne s’écartent pas de leur sentier.

8. Personne ne bouscule son voisin, chacun avance tout droit. A travers les projectiles, ils foncent ; ils ne se débandent pas.

9. Ils traversent la ville, courent sur les remparts, escaladent les maisons ; par les fenêtres, ils entrent comme des voleurs.

10. Devant eux, la terre frémit, le ciel est ébranlé ; le soleil et la lune s’obscurcissent et les étoiles retirent leur clarté,

11. tandis que le Seigneur donne de la voix à la tête de son armée. Ses bataillons sont très nombreux : puissant est l’exécuteur de sa parole. Grand est le jour du Seigneur, redoutable à l’extrême : qui peut le supporter ?

12. "Dès maintenant," oracle du Seigneur,"revenez à moi de tout votre cœur avec des jeûnes, des pleurs, des lamentations."

13. Déchirez vos cœurs, non vos vêtements et revenez au Seigneur, votre Dieu : il est bienveillant et miséricordieux, lent à la colère et plein d’une bonté fidèle. Il regrette le malheur.

14. Qui sait, peut-être aura-t-il encore du regret et après lui laissera-t-il une bénédiction, offrande et libation pour le Seigneur, votre Dieu.

15. Sonnez du cor à Sion, sanctifiez-vous par le jeûne, annoncez une réunion sacrée,

16. rassemblez le peuple, convoquez une assemblée sainte. Groupez les vieillards, réunissez les adolescents et les enfants à la mamelle. Que le jeune époux quitte sa chambre, la jeune épouse son pavillon.

17. Qu’entre le porche et l’autel pleurent les prêtres, ministres du Seigneur. Qu’ils disent : « Seigneur, aie pitié de ton peuple ; ne fais pas de ton patrimoine un opprobre pour que les nations se moquent d’eux ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples : Où est leur Dieu ? »

18. Le Seigneur déborde de zèle pour son pays, il a pitié de son peuple.

19. Le Seigneur répond à son peuple : « Eh bien ! je vais vous envoyer le blé, le moût et l’huile fraîche. Vous en serez rassasiés. Jamais plus je ne ferai de vous un opprobre parmi les nations.

20. Celui qui vient du nord, je l’éloigne de vous ; je le chasse en une terre aride et désolée, son avant-garde vers la mer Orientale, son arrière-garde vers la mer Occidentale ; il en montera une puanteur, il en montera une infection » : oui, il a fait de grandes choses.

21. Terre, ne crains pas, exulte et réjouis-toi : car le Seigneur fait de grandes choses.

22. Ne craignez pas, bêtes des champs : les pâturages des steppes reverdissent, les arbres portent leurs fruits, le figuier et la vigne donnent leurs richesses.

23. Vous, gens de Sion, exultez et réjouissez-vous dans le Seigneur, votre Dieu. Il vous donne la pluie d’automne pour vous sauver, il fait tomber sur vous l’averse, la pluie d’automne, la pluie du printemps, comme jadis.

24. Les aires se remplissent de froment, les cuves débordent de moût et d’huile fraîche.

25. "Je compense pour vous les années que l’« essaimeur » a mangées, le « lécheur », le « décortiqueur », le « trancheur », ma grande armée que j’ai envoyée contre vous.

26. Vous mangerez à satiété, vous louerez le nom du Seigneur, votre Dieu, qui a agi merveilleusement pour vous. Mon peuple ne connaîtra plus la honte, jamais.

27. Vous saurez que je suis au milieu d’Israël, moi, et que je suis le Seigneur, votre Dieu, et qu’il n’y en a point d’autre. Mon peuple ne connaîtra plus la honte, jamais."

Commentaires du chapitre 2

2.1 à 2.11 : Vision du jour du Seigneur
La vision de Joël se projette de son époque, avec les invasions d'Israël puis de Juda, vers les temps de la fin :

« Voici un peuple nombreux et puissant, Tel qu’il n’y en a jamais eu, Et qu’il n’y en aura jamais dans la suite des âges. » (verset 2)

Une telle évocation se retrouve ensuite dans l'Evangile selon Marc (13.19) ...

« Car ces jours-là seront des jours de détresse comme il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde que Dieu a créé jusqu’à maintenant, et comme il n’y en aura plus. »

... et la description de l'approche du jour du Seigneur trouve enfin son écho dans le Livre de l'Apocalypse.

Aux ténèbres et à l'obscurité du verset 2, Apocalypse 6.12 répond au sixième sceau :

« Le soleil devint noir comme un sac de crin et la lune entière se teinta de sang. »

Les chevaux destructeurs du verset 3 trouveront leur prolongement avec "les quatre cavaliers de l'Apocalypse". (Apocalypse 6)

Et lorsque « le ciel est ébranlé ; le soleil et la lune s’obscurcissent et les étoiles retirent leur clarté » (verset 10) ... comment ne pas songer à ce passage quand retentira la quatrième trompette :

« le tiers du soleil, le tiers de la lune et le tiers des étoiles furent frappés en s'assombrissant d'un tiers. » (Apocalypse 9.12)

2.12 à 2.17 : Appel au repentir
Face à de telles perspectives, la question du prophète demeure d'actualité :

« Car le jour de l’Eternel est grand, il est terrible : Qui pourra le soutenir ? » (verset 11)

Est-il possible de modifier le cours des évènements programmé par le Seigneur ?

La réponse du Seigneur, au verset 12, c'est le repentir.

Et Joël relaye la volonté de Dieu tout en sachant que cette invitation au repentir trouvera peu d'écho.

Si nous nous projetons dans le temps, dans le monde actuel, l'invitation au repentir du peuple de Dieu n'est absolument pas caduque.

De tout temps, les croyants ont eu cette faculté qui leur permettra encore, quand viendra le jour du Seigneur, d'être revêtus du "sceau protecteur du Dieu vivant". (Apocalypse 7.3)

2.18 à 2.20 : Le Seigneur a parlé
Le Seigneur ne reste pas sourd face à un repentir sincère. Sa réponse annonce une restauration du peuple élu sur la terre d'Israël :

« J’éloignerai de vous l’ennemi du nord ... » (verset 20)

L'ennemi du nord peut être les Assyriens, qui ont détruit le Royaume d'Israël au VIIIè siècle, ou les Babyloniens qui ont occupé le Royaume de Juda au VIè siècle, puisque les uns comme les autres furent à leur tour anéantis.

Les Juifs purent alors retourner sur leurs terres et reconstruire un nouvel Etat ...

2.21 à 2.24 : Exhortation de Joël
Plein d'enthousiasme face à cette vision salvatrice, le prophète exhorte ses frères à retrouver confiance et rendre gloire à Dieu :

« Car l’Eternel fait de grandes choses ! » (verset 21)

N'est-Il pas le Créateur de l'univers ?

L'exhortation s'adresse même aux animaux (verset 22).

Mais elle vise surtout les "gens de Sion" (verset 23), les habitants de Jérusalem, qui retrouveront leur pays après plusieurs décennies de déportation en Babylone.

2.25 à 2.27 : Le Dieu réparateur
Au verset 25, la restauration du peuple de Dieu semble aussi annoncer une sorte de dédommagement :

« Je vous remplacerai les années qu’ont dévorées la sauterelle ... »

La sauterelle pouvant symboliser les armées d'invasion, il faut donc s'attendre à ce que la terre devienne encore plus fertile qu'elle ne l'était avant la dévastation.

... Retour à l'accueil ... JOEL 2 ... Chapitre suivant ...