Eschatologie et prophéties

Esaïe ... prophète de l'Ancien Testament ... chapitre 7

La Bible et l'eschatologie

Traduction Louis Segond 1910

1 Il arriva, du temps d’Achaz, fils de Jotham, fils d’Ozias, roi de Juda, que Retsin, roi de Syrie, monta avec Pékach, fils de Remalia, roi d’Israël, contre Jérusalem, pour l’assiéger ; mais il ne put l’assiéger.

2 On vint dire à la maison de David : Les Syriens sont campés en Ephraïm. Et le cœur d’Achaz et le cœur de son peuple furent agités, comme les arbres de la forêt sont agités par le vent.

3 Alors l’Eternel dit à Esaïe : « Va à la rencontre d’Achaz, toi et Schear- Jaschub, ton fils, vers l’extrémité de l’aqueduc de l’étang supérieur, sur la route du champ du foulon.

4 Et dis-lui : Sois tranquille, ne crains rien, Et que ton cœur ne s’alarme pas, Devant ces deux bouts de tisons fumants, Devant la colère de Retsin et de la Syrie, et du fils de Remalia,

5 De ce que la Syrie médite du mal contre toi, De ce qu’Ephraïm et le fils de Remalia disent :

6 "Montons contre Juda, assiégeons la ville, Et battons-la en brèche, Et proclamons-y pour roi le fils de Tabeel."

7 Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Cela n’arrivera pas, cela n’aura pas lieu.

8 Car Damas est la tête de la Syrie, Et Retsin est la tête de Damas. Encore soixante-cinq ans, Ephraïm ne sera plus un peuple.

9 La Samarie est la tête d’Ephraïm, Et le fils de Remalia est la tête de la Samarie. Si vous ne croyez pas, Vous ne subsisterez pas. »

10 L’Eternel parla de nouveau à Achaz, et lui dit :

11 « Demande en ta faveur un signe à l’Eternel, ton Dieu ; demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux élevés. »

12 Achaz répondit : « Je ne demanderai rien, je ne tenterai pas l’Eternel.

13 Esaïe dit alors : « Ecoutez donc, maison de David ! Est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, Que vous lassiez encore celle de mon Dieu ?

14 C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.

15 Il mangera de la crème et du miel, Jusqu’à ce qu’il sache rejeter le mal et choisir le bien.

16 Mais avant que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, Le pays dont tu crains les deux rois sera abandonné.

17 L’Eternel fera venir sur toi, Sur ton peuple et sur la maison de ton père, Des jours tels qu’il n’y en a point eu Depuis le jour où Ephraïm s’est séparé de Juda Le roi d’Assyrie.

18 En ce jour-là, l’Eternel sifflera les mouches Qui sont à l’extrémité des canaux de l’Egypte, Et les abeilles qui sont au pays d’Assyrie ;

19 Elles viendront, et se poseront toutes dans les vallons désolés, Et dans les fentes des rochers, Sur tous les buissons, Et sur tous les pâturages.

20 En ce jour-là, le Seigneur rasera, avec un rasoir pris à louage Au delà du fleuve, Avec le roi d’Assyrie, La tête et le poil des pieds ; Il enlèvera aussi la barbe.

21 En ce jour-là, Chacun entretiendra une jeune vache et deux brebis ;

22 Et il y aura une telle abondance de lait Qu’on mangera de la crème, Car c’est de crème et de miel que se nourriront Tous ceux qui seront restés dans le pays.

23 En ce jour-là, Tout lieu qui contiendra mille ceps de vigne, Valant mille sicles d’argent, Sera livré aux ronces et aux épines :

24 On y entrera avec les flèches et avec l’arc, Car tout le pays ne sera que ronces et épines.

25 Et toutes les montagnes que l’on cultivait avec la bêche Ne seront plus fréquentées, par crainte des ronces et des épines : On y lâchera le bœuf, et la brebis en foulera le sol. »

Traduction œcuménique de la Bible

1. Aux jours d’Akhaz, fils de Yotam, fils d’Ozias, roi de Juda, Recîn, roi d’Aram, et Péqah, fils de Remalyahou, roi d’Israël, montèrent contre Jérusalem pour l’attaquer, mais ils ne purent lui donner l’assaut.

2. On annonça à la maison de David : « Aram a pris position en Ephraïm. » Alors, son cœur et le cœur de son peuple furent agités comme les arbres de la forêt sont agités par le vent.

3. Le Seigneur dit à Ésaïe : « Sors à la rencontre d’Akhaz, toi et ton fils Shéar-Yashouv, vers l’extrémité du canal du réservoir supérieur, vers la chaussée du champ du Foulon.

4. Tu lui diras : Veille à rester calme, ne crains pas ! Que ton cœur ne défaille pas à cause de ces deux bouts de tison fumants, sous l’effet de l’ardente colère de Recîn, d’Aram et du fils de Remalyahou.

5. Puisque Aram — avec Ephraïm et le fils de Remalyahou — a résolu ta perte en disant :

6. "Montons contre Juda pour l’effrayer, pénétrons chez lui pour l’amener à nous et installons-y comme roi le fils de Tavéel",

7. ainsi parle le Seigneur DIEU : Cela ne tiendra pas, cela ne sera pas !

8. Car la tête d’Aram, c’est Damas et la tête de Damas, c’est Recîn - encore soixante-cinq ans et Ephraïm écrasé cessera d’être un peuple —

9. la tête d’Ephraïm c’est Samarie et la tête de Samarie, c’est le fils de Remalyahou. Si vous ne croyez pas, vous ne subsisterez pas. »

10. Le Seigneur parla encore à Akhaz en ces termes

11. « Demande un signe pour toi au Seigneur ton Dieu, demande-le au plus profond ou sur les sommets, là-haut. »

12. Akhaz répondit : « Je n’en demanderai pas et je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. »

13. Il dit alors : « Écoutez donc, maison de David ! Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, que vous fatiguiez aussi mon Dieu ?

14. Aussi bien le Seigneur vous donnera-t-il lui-même un signe : Voici que la jeune femme est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel.

15. De crème et de miel il se nourrira, sachant rejeter le mal et choisir le bien.

16. Avant même que l’enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, elle sera abandonnée, la terre dont tu crains les deux rois.

17. Le Seigneur fera venir sur toi, sur ton peuple et sur la maison de ton père, des jours tels qu’il n’en est pas venu depuis qu’Ephraïm s’est détaché de Juda - le roi d’Assyrie.

18. Il adviendra, en ce jour-là, que le Seigneur sifflera les mouches qui sont à l’extrémité des canaux d’Égypte et les abeilles qui sont au pays d’Assyrie.

19. Elles viendront et se poseront toutes dans les ravins escarpés et dans les fentes des rochers, dans tous les fourrés et dans tous les pâturages.

20. En ce jour-là, le Seigneur rasera avec un rasoir loué au-delà du Fleuve - avec le roi d’Assyrie — la tête et le poil des pieds. La barbe aussi sera enlevée.

21. Il adviendra, en ce jour-là, que chacun élèvera en gros bétail une génisse, et deux têtes de petit bétail

22. et à cause de l’abondante production de lait, on mangera de la crème ; oui, c’est de crème et de miel que se nourriront ceux qui resteront dans le pays.

23. Il adviendra, en ce jour-là que tout lieu où il y avait mille ceps de vigne, valant mille pièces d’argent, deviendra épines et ronces.

24. On y viendra avec des flèches et un arc, car tout le pays deviendra épines et ronces.

25. Quant à toutes les montagnes qu’on sarclait à la pioche, la crainte des épines et des ronces n’y viendra pas : ce sera un pâturage de bœufs et un pacage de moutons. »

Commentaires du chapitre 7

7.1 à 7.9 : Une guerre vouée à l'échec
Nous sommes en 734 avant Jésus Christ, pendant le règne d'Akhaz, les Israélites du Royaume du nord (Samarie) se sont alliés aux Araméens de Damas pour renverser le roi de Juda, Akhaz.

Ils espèrent ainsi contraindre le Royaume de Juda à les rejoindre pour combattre les Assyriens qui sont de plus en plus pressants.

Une guerre contre les Assyriens est vouée à l'échec ... et la guerre contre Juda l'est tout autant :

« Cela ne tiendra pas, cela ne sera pas ! » (verset 7)

Le Seigneur a parlé par la bouche de Son prophète, Esaïe. Il est inutile de s'affoler face aux agresseurs. Car tout le monde tremblait ...

« Et le cœur d’Achaz et le cœur de son peuple furent agités, comme les arbres de la forêt sont agités par le vent. » (verset 2)

Or, il suffisait de croire pour surmonter cette épreuve, car, comme le dit le Seigneur :

« Si vous ne croyez pas, vous ne subsisterez pas. » (verset 9)

Une parole que l'on retrouve dans la bouche de Jésus quand Il dit :

« Ne crains pas, crois seulement ! » (Evangile selon Marc 5.36)

7.10 à 7.16 : Annonce d'Emmanuel
Le Seigneur propose au roi Akhaz de recevoir un signe de Sa part, probablement par l'intermédiaire d'Esaïe.

Akhaz refuse pour ne pas importuner son Dieu.

Esaïe s'enflamme face à ce refus (verset 13) car le Seigneur souhaite annoncer la venue d'Emmanuel (verset 14) ce qui signifie « Dieu avec nous ».

Cet homme providentiel sera encore un enfant quand « Le pays dont tu crains les deux rois sera abandonné. » (verset 16)

Le prophète vise Samarie et Aram, qui tomberont sous les coups des Assyriens en 722 avant Jésus Christ, et le personnage tant attendu est probablement le roi Ezéchias, qui gouvernera de 716 à 687 et se révèlera un homme de Dieu.

Le nom d'Ezéchias signifie « Dieu fortifie ».

Cette annonce d'Emmanuel est surtout interprétée par les chrétiens au travers de la venue du Messie en la personne de Jésus :

« Voici que la vierge concevra et enfantera un fils auquel on donnera le nom d’Emmanuel, ce qui se traduit : Dieu avec nous. » (Evangile selon Matthieu 1.23)

7.17 à 7.25 : Israël sera déserté
Le prophète annonce ensuite la prochaine invasion des Assyriens.

Celle-ci s'accompagnera de la déportation du peuple et les terres seront abandonnées aux ronces et aux épines.

Bienheureux ceux qui ne seront pas déportés :

« c’est de crème et de miel que se nourriront ceux qui resteront dans le pays » (verset 22).

Une formule identique à celle qui est employée au verset 15 et qui rappelle ce que le Seigneur disait à Son peuple à propos de la Terre promise :

« Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu'habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens. » (Exode 3.8)

... Retour à l'accueil ... ESAIE 7 ... Chapitre suivant ...