Eschatologie et prophéties

Esaïe ... prophète de l'Ancien Testament ... chapitre 5

La Bible et l'eschatologie

Traduction Louis Segond 1910

1 Je chanterai à mon bien-aimé Le cantique de mon bien-aimé sur sa vigne. "Mon bien-aimé avait une vigne, Sur un coteau fertile.

2 Il en remua le sol, ôta les pierres, et y mit un plant délicieux ; Il bâtit une tour au milieu d’elle, Et il y creusa aussi une cuve. Puis il espéra qu’elle produirait de bons raisins, Mais elle en a produit de mauvais.

3 Maintenant donc, habitants de Jérusalem et hommes de Juda, Soyez juges entre moi et ma vigne !

4 Qu’y avait-il encore à faire à ma vigne, Que je n’aie pas fait pour elle ? Pourquoi, quand j’ai espéré qu’elle produirait de bons raisins, En a-t-elle produit de mauvais ?

5 Je vous dirai maintenant Ce que je vais faire à ma vigne. J’en arracherai la haie, pour qu’elle soit broutée ; J’en abattrai la clôture, pour qu’elle soit foulée aux pieds.

6 Je la réduirai en ruine ; elle ne sera plus taillée, ni cultivée ; Les ronces et les épines y croîtront ; Et je donnerai mes ordres aux nuées, Afin qu’elles ne laissent plus tomber la pluie sur elle."

7 La vigne de l’Eternel des armées, c’est la maison d’Israël, Et les hommes de Juda, c’est le plant qu’il chérissait. Il avait espéré de la droiture, et voici du sang versé ! De la justice, et voici des cris de détresse !

8 Malheur à ceux qui ajoutent maison à maison, Et qui joignent champ à champ, Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’espace, Et qu’ils habitent seuls au milieu du pays !

9 Voici ce que m’a révélé l’Eternel des armées : "Certainement, ces maisons nombreuses seront dévastées, Ces grandes et belles maisons n’auront plus d’habitants.

10 Même dix arpents de vigne ne produiront qu’un bath, Et un homer de semence ne produira qu’un épha.

11 Malheur à ceux qui de bon matin Courent après les boissons enivrantes, Et qui bien avant dans la nuit Sont échauffés par le vin !

12 La harpe et le luth, le tambourin, la flûte et le vin, animent leurs festins ; Mais ils ne prennent point garde à l’œuvre de l’Eternel, Et ils ne voient point le travail de ses mains.

13 C’est pourquoi mon peuple sera soudain emmené captif ; Sa noblesse mourra de faim, Et sa multitude sera desséchée par la soif.

14 C’est pourquoi le séjour des morts ouvre sa bouche, Elargit sa gueule outre mesure ; Alors descendent la magnificence et la richesse de Sion, Et sa foule bruyante et joyeuse.

15 Les petits seront abattus, les grands seront humiliés, Et les regards des hautains seront abaissés.

16 L’Eternel des armées sera élevé par le jugement, Et le Dieu saint sera sanctifié par la justice.

17 Des brebis paîtront comme sur leur pâturage, Et des étrangers dévoreront les possessions ruinées des riches.

18 Malheur à ceux qui tirent l’iniquité avec les cordes du vice, Et le péché comme avec les traits d’un char,

19 Et qui disent : Qu’il hâte, qu’il accélère son oeuvre, Afin que nous la voyions ! Que le décret du Saint d’Israël arrive et s’exécute, Afin que nous le connaissions !

20 Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume !

21 Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, Et qui se croient intelligents !

22 Malheur à ceux qui ont de la bravoure pour boire du vin, Et de la vaillance pour mêler des liqueurs fortes ;

23 Qui justifient le coupable pour un présent, Et enlèvent aux innocents leurs droits !

24 C’est pourquoi, comme une langue de feu dévore le chaume, Et comme la flamme consume l’herbe sèche, Ainsi leur racine sera comme de la pourriture, Et leur fleur se dissipera comme de la poussière ; Car ils ont dédaigné la loi de l’Eternel des armées, Et ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël.

25 C’est pourquoi la colère de l’Eternel s’enflamme contre son peuple, Il étend sa main sur lui, et il le frappe ; Les montagnes s’ébranlent ; Et les cadavres sont comme des balayures au milieu des rues. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.

26 Il élève une bannière pour les peuples lointains, Et il en siffle un des extrémités de la terre : Et voici, il arrive avec promptitude et légèreté.

27 Nul n’est fatigué, nul ne chancelle de lassitude, Personne ne sommeille, ni ne dort ; Aucun n’a la ceinture de ses reins détachée, Ni la courroie de ses souliers rompue.

28 Ses flèches sont aiguës, Et tous ses arcs tendus ; Les sabots de ses chevaux ressemblent à des cailloux, Et les roues de ses chars à un tourbillon.

29 Son rugissement est comme celui d’une lionne ; Il rugit comme des lionceaux, il gronde, et saisit la proie, Il l’emporte, et personne ne vient au secours.

30 En ce jour, il y aura près de lui un mugissement, Comme celui d’une tempête sur mer ; En regardant la terre, on ne verra que ténèbres, Avec des alternatives d’angoisse et d’espérance ; Au ciel, l’obscurité régnera."

Traduction œcuménique de la Bible

1. Que je chante pour mon ami, le chant du bien-aimé et de sa vigne : "Mon bien-aimé avait une vigne sur un coteau plantureux.

2. Il y retourna la terre, enleva les pierres, et installa un plant de choix. Au milieu, il bâtit une tour et il creusa aussi un pressoir. Il en attendait de beaux raisins, il n’en eut que de mauvais.

3. Et maintenant, habitants de Jérusalem et gens de Juda, soyez donc juges entre moi et ma vigne.

4. Pouvais-je faire pour ma vigne plus que je n’ai fait ? J’en attendais de beaux raisins, pourquoi en a-t-elle produit de mauvais ?

5. Eh bien, je vais vous apprendre ce que je vais faire à ma vigne : enlever la haie pour qu’elle soit dévorée, faire une brèche dans le mur pour qu’elle soit piétinée.

6. J’en ferai une pente désolée, elle ne sera ni taillée ni sarclée, il y poussera des épines et des ronces, et j’interdirai aux nuages d’y faire tomber la pluie."

7. La vigne du Seigneur, le tout-puissant, c’est la maison d’Israël, et les gens de Juda sont le plant qu’il chérissait. Il en attendait le droit, et c’est l’injustice. Il en attendait la justice, et il ne trouve que les cris des malheureux.

8. Malheur ! Ceux-ci joignent maison à maison, champ à champ, jusqu’à prendre toute la place et à demeurer seuls au milieu du pays.

9. À mes oreilles a retenti le serment du Seigneur, le tout-puissant : "De nombreuses maisons, grandes et belles, seront vouées à la désolation faute d’habitants.

10. Dix arpents de vigne ne donneront qu’une quarantaine de litres, dix mesures de semence n’en produiront qu’une seule.

11. Malheur ! Levés de bon matin, ils courent après les boissons fortes et jusque tard dans la soirée, ils s’échauffent avec le vin.

12. La harpe et la lyre, le tambourin et la flûte accompagnent leurs beuveries, mais ils ne regardent pas ce que fait le Seigneur et ne voient pas ce que ses mains accomplissent.

13. C’est pourquoi mon peuple sera déporté à cause de ce qu’il a méconnu. L’élite mourra de faim et la masse se desséchera de soif.

14. Alors la Fosse ouvrira la gueule démesurément et enflera la gorge ; la noblesse et la masse y descendront avec leur joyeux tapage.

15. Ils devront plier, les humains, l’homme sera abaissé, les orgueilleux devront baisser les yeux.

16. Le Seigneur, le tout-puissant, sera exalté en son jugement et le Dieu saint se montrera saint par sa justice.

17. Des agneaux paîtront là comme en leur pâturage et des chevreaux à l’engrais brouteront sur les ruines.

18. Malheur ! Ils traînent le péché avec les cordes de l’imposture et la faute avec des traits de chariot.

19. Et ils disent : « Qu’il se dépêche, qu’il hâte son œuvre pour que nous la voyions. Que se présente et se réalise le plan du Saint d’Israël, et nous en prendrons connaissance. »

20. Malheur ! Ils déclarent bien le mal, et mal le bien. Ils font de l’obscurité la lumière, et de la lumière l’obscurité. Ils font passer pour amer ce qui est doux, et pour doux ce qui est amer.

21. Malheur ! À leurs propres yeux, ils sont sages, de leur point de vue, ils sont intelligents.

22. Malheur ! Ce sont des héros de beuveries, des champions de cocktails.

23. Ils justifient le coupable pour un présent et refusent à l’innocent sa justification.

24. Aussi, comme la paille est dévorée par le feu et comme le chaume disparaît dans la flamme, ils pourriront par la racine et leur fleur s’en ira en poussière, car ils ont rejeté l’instruction du Seigneur le tout-puissant, ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël.

25. C’est pourquoi la colère du Seigneur s’enflamme contre son peuple, il étend la main pour le frapper, les montagnes tremblent et leurs cadavres sont comme des ordures au milieu des rues. Mais avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée et sa main est encore étendue.

26. Il lève un étendard pour une nation lointaine, il la siffle des extrémités de la terre et la voici qui se hâte et arrive très vite.

27. Aucun de ses hommes n’est fatigué, aucun ne trébuche, aucun n’est assoupi ni endormi. Les ceintures ne sont pas détachées et les cordons des sandales ne sont pas rompus.

28. Ses flèches sont aiguisées, tous ses arcs sont tendus. On prendrait pour de la pierre les sabots de ses chevaux, pour un tourbillon les roues de ses chars.

29. Son rugissement est celui d’une lionne, elle rugit comme les lionceaux, elle gronde, elle s’empare de sa proie, elle l’emporte, et personne ne la lui arrache.

30. Mais en ce jour-là, il y aura un grondement contre elle, semblable au grondement de la mer. On regardera vers la terre et voici : ténèbres et détresse, et la lumière sera obscurcie par un épais brouillard."

Commentaires du chapitre 5

5.1 à 5.7 : Parabole de la vigne
L'introduction de ce chapitre, avec la parabole qui va suivre, rappelle la tonnalité poétique du Cantique des cantiques.

Puis le texte nous oriente vers la parabole des vignerons que raconta Jésus ...

« Un homme a planté une vigne, l’a entourée d’une clôture, il a creusé une cuve et bâti une tour ; puis il l’a donnée en fermage à des vignerons et il partit. » (Evangile selon Marc 12.1)

Mais la conclusion sera différente.

Avec Esaïe, c'est une vigne, un territoire dévasté qui est annoncé (verset 6).

Au temps de Jésus, la révélation a évolué et ce bien précieux ne sera pas dévasté ... mais remis entre les mains d'autres bénéficiaires :

« Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, il fera périr les vignerons et confiera la vigne à d’autres. » (Evangile selon Marc 12.9)

Cette parabole qui, à l'époque d'Esaïe, concernait le territoire d'Israël, s'est étendue au monde entier avec Jésus.

Et la vigne n'est plus un simple territoire, mais la perspective de la vie éternelle obtenue par la foi en Dieu au travers de Jésus Christ.

5.8 à 5.17 : Le salaire du péché
Après cette parabole, le prophète énumère plusieurs types de comportements qui reflètent la dépravation du peuple et de ses dirigeants.

Chacun vit sa vie sans guère se soucier du fait que les bénédictions viennent de Dieu et non d'un quelconque mérite humain :

« Mais ils ne prennent point garde à l’œuvre de l’Eternel, Et ils ne voient point le travail de ses mains. » (verset 12)

Ce mode de fonctionnement est l'expression des prétentions humaines qui conduisent à un esprit de suffisance ... qui n'aura qu'un temps !

« Ils devront plier, les humains, l’homme sera abaissé, les orgueilleux devront baisser les yeux. » (verset 15)

Cet état d'esprit n'est pas le propre de Juda au temps du prophète Esaïe.

C'est un comportement récurrent de l'humanité qui se croit toute puissante, notamment avec le développement des sciences et des techniques qui favorisent, de nos jours, le matérialisme et l'athéisme qui s'appuient sur l'illusion de l'omniscience humaine.

5.18 à 5.24 : Les malheurs se multiplient
Une succession de malheurs sont annoncés pour le peuple de Dieu.

Le prophète souligne la faute qui consiste à inverser les valeurs :

« Ils déclarent bien le mal, et mal le bien. » (verset 20)

Ils se croient sages et intelligents (verset 21).

Mais comme l'écrivait l'apôtre Paul ... « se prétendant sages, ils sont devenus fous ! » (Epître aux Romains 1.22)

Et les injustices se multiplient avec des juges qui se laissent acheter ...

« Ils justifient le coupable pour un présent et refusent à l’innocent sa justification. » (verset 23)

5.25 à 5.30 : Une prochaine invasion
« C’est pourquoi la colère de l’Eternel s’enflamme contre son peuple ... » (verset 25)

Il est question au verset 26 d'une nation lointaine qui se lèvera contre Juda.

Ce sera Babylone qui écrasera Juda, mais à l'époque d'Esaïe cette nation ne domine pas encore le Moyen-Orient car c'est l'Assyrie qui est à son apogée.

Mais le Seigneur sait que, tôt ou tard, cette domination laissera la place à d'autres ...

Le prophète va conclure son message par une vision classique : celle des ténèbres.

« On regardera vers la terre et voici : ténèbres et détresse, et la lumière sera obscurcie par un épais brouillard. » (verset 30)

Cette approche est fréquente dans la Bible car les ténèbres sont une source d'angoisse pour les humains.

Rien d'étonnant que ce thème soit repris avec la "quatrième trompette" du Livre de l'Apocalypse :

« Le quatrième ange sonna de la trompette et le tiers du soleil, le tiers de la lune et le tiers des étoiles furent frappés en s'assombrissant d'un tiers. Le jour perdit un tiers de sa luminosité et la nuit de même. » (Apocalypse 8.12)

... Retour à l'accueil ... ESAIE 5 ... Chapitre suivant ...