Eschatologie et prophéties

Esaïe ... prophète de l'Ancien Testament ... chapitre 17

La Bible et l'eschatologie

Traduction Louis Segond 1910

1 Oracle sur Damas. « Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu’un monceau de ruines.

2 Les villes d’Aroër sont abandonnées, Elles sont livrées aux troupeaux ; Ils s’y couchent, et personne ne les effraie.

3 C’en est fait de la forteresse d’Ephraïm, Et du royaume de Damas, et du reste de la Syrie : Il en sera comme de la gloire des enfants d’Israël, » Dit l’Eternel des armées.

4 « En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie, Et la graisse de sa chair s’évanouira.

5 Il en sera comme quand le moissonneur récolte les blés, Et que son bras coupe les épis ; Comme quand on ramasse les épis, Dans la vallée de Rephaïm.

6 Il en restera un grappillage, comme quand on secoue l’olivier, Deux, trois olives, au haut de la cime, Quatre, cinq, dans ses branches à fruits, » Dit l’Eternel, le Dieu d’Israël.

7 En ce jour, l’homme regardera vers son créateur, Et ses yeux se tourneront vers le Saint d’Israël ;

8 Il ne regardera plus vers les autels, Ouvrage de ses mains, Et il ne contemplera plus ce que ses doigts ont fabriqué, Les idoles d’Astarté et les statues du soleil.

9 En ce jour, ses villes fortes seront Comme des débris dans la forêt et sur la cime des montagnes, Abandonnés devant les enfants d’Israël : Et ce sera un désert.

10 Car tu as oublié le Dieu de ton salut, Tu ne t’es pas souvenu du rocher de ton refuge. Aussi tu as fait des plantations d’agrément, Tu as planté des ceps étrangers ;

11 Lorsque tu les plantas, tu les entouras d’une haie, Et bientôt tu les fis venir en fleurs. Mais la récolte a fui, au moment de la jouissance : Et la douleur est sans remède.

12 Oh ! quelle rumeur de peuples nombreux ! Ils mugissent comme mugit la mer. Quel tumulte de nations ! Elles grondent comme grondent les eaux puissantes.

13 Les nations grondent comme grondent les grandes eaux ... Il les menace, et elles fuient au loin, Chassées comme la balle des montagnes au souffle du vent, Comme la poussière par un tourbillon.

14 Quand vient le soir, voici, c’est une ruine soudaine ; Avant le matin, ils ne sont plus ! Voilà le partage de ceux qui nous dépouillent, Le sort de ceux qui nous pillent.

Traduction œcuménique de la Bible

1. Proclamation sur Damas. « Damas va cesser d'être une ville et devenir un amas de décombres.

2. Les villes qui en dépendent seront abandonnées pour toujours. Elles serviront aux troupeaux qui s’y reposeront sans que personne ne les inquiète.

3. Il n’y aura plus de fortification en Ephraïm ni de royauté à Damas et le reste d’Aram ne pèsera pas plus que les fils d’Israël » – oracle du SEIGNEUR de l’univers.

4. « Ce jour-là, le poids de Jacob diminuera et son embonpoint se changera en maigreur.

5. Comme à la moisson on ramasse le blé et que par brassées on recueille les épis, comme on rassemble les épis dans la vallée des Refaïtes,

6. il n’en restera que des glanures et comme au gaulage de l’olivier, deux ou trois olives tout en haut, à la cime, quatre ou cinq dans les branches qui produisent » – oracle du SEIGNEUR, Dieu d’Israël.

7. Ce jour-là, l’homme portera ses regards sur celui qui l’a fait, et ses yeux verront le Saint d’Israël.

8. Il ne regardera plus les autels qui sont l’œuvre de ses mains, il ne verra plus ce que ses doigts ont fait : les poteaux sacrés et les emblèmes du soleil.

9. Ce jour-là, tes villes de refuge seront abandonnées, comme le furent les bois et les sommets devant les fils d’Israël, et ce sera la désolation,

10. car tu as oublié Dieu ton Sauveur, tu ne t’es pas souvenu du Rocher, ton refuge, tu fais pousser des plantes de délices et tu sèmes des graines étrangères.

11. Le jour où tu les plantes, tu les vois grandir et dès le matin, tu vois germer ta semence, mais au moment d’en profiter, la récolte s’est enfuie et le mal est sans remède.

12. Malheur ! C’est le grondement de peuples sans nombre, un mugissement comme celui des mers, un tumulte de nations comme celui des eaux impétueuses,

13. un tumulte de nations comme celui des grandes eaux. Il les menace, et elles fuient au loin, chassées comme la bale par le vent des montagnes, comme les cœurs de chardons par la tempête.

14. Au soir, c’est l’épouvante, et avant le matin, il ne reste plus rien. Telle est la part de ceux qui nous dépouillent, le sort de ceux qui nous pillent.

Commentaires du chapitre 17

17.1 à 17.6 : Oracle sur Damas
Après avoir prophétisé sur Babylone, l'Assyrie, la Philistie et Moab, Esaie se tourne vers Damas et la Syrie (Aram) qui vont aussi connaître un effondrement similaire.

Cependant, « En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie » (verset 4).

Car la détresse des nations voisines de Juda ne sera pas pour autant une ère de victoire pour Israël.

Ce sera un temps de pénurie, voire de famine, car la terre ne sera plus aussi productive que par le passé ...

17.7 à 17.11 : Le jour du repentir
Ce jour-là ... un temps de repentir pourra s'engager.

Ceux qui s'étaient détrounés du seul vrai Dieu vivant, « le Saint d’Israël », pour se laisser séduire par « les poteaux sacrés et les emblèmes du soleil » pourront connaître un renouveau dans la foi.

Pourtant : « ce sera la désolation » (verset 9).

Dans les périodes difficiles où beaucoup s'interrogent, se repentent, tout ne se rétablit pas du jour au lendemain.

Le fait d'avoir « oublié Dieu ton Sauveur » laisse des traces dont les conséquences peuvent être durables.

Le fait d'avoir semé des graines étrangères, comme l'indique le verset 10, ce qui correspond au temps d'assujettissement aux croyances idolâtres, va permettre à celles-ci de germer, de pousser, de se développer, même au milieu d'un peuple qui se repent.

Le bon grain va cotoyer l'ivraie !

17.12 à 17.14 : Le sort des nations
Au terme de cette succession d'oracles contre différents peuples, nous entendons monter un grondement qui touche « des peuples sans nombre » (verset 12).

Une grande confusion s'installe : tumulte, fuite, épouvante, tel est le sort qui doit frapper les nations qui ont oppressé le peuple élu.

... Retour à l'accueil ... ESAIE 17 ... Chapitre suivant ...