Eschatologie et prophéties

Esaïe ... prophète de l'Ancien Testament ... chapitre 13

La Bible et l'eschatologie

Traduction Louis Segond 1910

1 Oracle sur Babylone, révélé à Esaïe, fils d’Amots.

2 "Sur une montagne nue dressez une bannière, Elevez la voix vers eux, Faites des signes avec la main, Et qu’ils franchissent les portes des tyrans !

3 J’ai donné des ordres à ma sainte milice, J’ai appelé les héros de ma colère, Ceux qui se réjouissent de ma grandeur.

4 On entend une rumeur sur les montagnes, Comme celle d’un peuple nombreux ; On entend un tumulte de royaumes, de nations rassemblées : L’Eternel des armées passe en revue l’armée qui va combattre.

5 Ils viennent d’un pays lointain, De l’extrémité des cieux : L’Eternel et les instruments de sa colère Vont détruire toute la contrée.

6 Gémissez, car le jour de l’Eternel est proche : Il vient comme un ravage du Tout-Puissant.

7 C’est pourquoi toutes les mains s’affaiblissent, Et tout coeur d’homme est abattu.

8 Ils sont frappés d’épouvante ; Les spasmes et les douleurs les saisissent ; Ils se tordent comme une femme en travail ; Ils se regardent les uns les autres avec stupeur ; Leurs visages sont enflammés.

9 Voici, le jour de l’Eternel arrive, Jour cruel, jour de colère et d’ardente fureur, Qui réduira la terre en solitude, Et en exterminera les pécheurs.

10 Car les étoiles des cieux et leurs astres Ne feront plus briller leur lumière, Le soleil s’obscurcira dès son lever, Et la lune ne fera plus luire sa clarté.

11 Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités ; Je ferai cesser l’orgueil des hautains, Et j’abattrai l’arrogance des tyrans.

12 Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin, Je les rendrai plus rares que l’or d’Ophir.

13 C’est pourquoi j’ébranlerai les cieux, Et la terre sera secouée sur sa base, Par la colère de l’Eternel des armées, Au jour de son ardente fureur.

14 Alors, comme une gazelle effarouchée, Comme un troupeau sans berger, Chacun se tournera vers son peuple, Chacun fuira vers son pays ;

15 Tous ceux qu’on trouvera seront percés, Et tous ceux qu’on saisira tomberont par l’épée.

16 Leurs enfants seront écrasés sous leurs yeux, Leurs maisons seront pillées, et leurs femmes violées.

17 Voici, j’excite contre eux les Mèdes, Qui ne font point cas de l’argent, Et qui ne convoitent point l’or.

18 De leurs arcs ils abattront les jeunes gens, Et ils seront sans pitié pour le fruit des entrailles : Leur oeil n’épargnera point les enfants.

19 Et Babylone, l’ornement des royaumes, La fière parure des Chaldéens, Sera comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit.

20 Elle ne sera plus jamais habitée, Elle ne sera plus jamais peuplée ; L’Arabe n’y dressera point sa tente, Et les bergers n’y parqueront point leurs troupeaux.

21 Les animaux du désert y prendront leur gîte, Les hiboux rempliront ses maisons, Les autruches en feront leur demeure Et les boucs y sauteront.

22 Les chacals hurleront dans ses palais, Et les chiens sauvages dans ses maisons de plaisance. Son temps est près d’arriver, Et ses jours ne se prolongeront pas."

Traduction œcuménique de la Bible

1. Proclamation sur Babylone. Ce que vit Ésaïe, fils d’Amoç.

2. "Sur une montagne pelée, dressez un étendard, poussez des cris, agitez la main, pour qu’ils viennent aux portes des seigneurs.

3. Moi, j’ai mandé ceux qui me sont consacrés, j’ai convoqué les guerriers de ma colère, ceux que réjouit mon honneur.

4. Écoutez le grondement dans les montagnes : c’est comme une grande foule. Écoutez le tumulte des royaumes, des nations assemblées : Le Seigneur, le tout-puissant, passe en revue l’armée qui va combattre.

5. Ils viennent d’un pays lointain, des extrémités du ciel, le Seigneur et les instruments de sa colère, pour ravager toute la contrée.

6. Poussez des cris de deuil ! Il est proche, le jour du Seigneur ; comme la dévastation, il vient du Dévastateur.

7. C’est pourquoi tous les bras retombent et chacun voit fondre son courage.

8. Ils sont frappés d’épouvante, les crampes et les douleurs les saisissent, ils se tordent comme une femme en travail. Ils se regardent l’un l’autre avec stupeur, leurs visages sont en flammes.

9. Voici que vient le jour du Seigneur, implacable, et le débordement d’une ardente colère qui va réduire le pays à la désolation et en exterminer les pécheurs.

10. Les étoiles du ciel et leurs constellations ne feront plus briller leur lumière. Dès son lever, le soleil sera obscur et la lune ne donnera plus sa clarté.

11. Je punirai le monde pour sa méchanceté, les impies pour leurs crimes. Je mettrai fin à l’orgueil des insolents, je ferai tomber l’arrogance des tyrans.

12. Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin, plus rares que l’or d’Ofir.

13. En effet, j’ébranlerai les cieux et la terre tremblera sur ses bases, sous la fureur du Seigneur, du tout-puissant, le jour de son ardente colère.

14. Alors, comme une gazelle poursuivie, comme un troupeau que nul ne rassemble, chacun se dirigera vers son peuple, chacun fuira vers son pays.

15. Tous ceux qu’on trouvera seront transpercés, tous ceux qu’on prendra tomberont sous l’épée.

16. Leurs petits enfants seront écrasés sous leurs yeux, leurs maisons pillées, leurs femmes violées.

17. Je vais exciter contre eux les Mèdes qui n’apprécient pas l’argent et que l’or ne peut contenter.

18. De leurs arcs, ils écraseront les garçons, ils n’épargneront pas le fruit des entrailles, pour les enfants, leurs yeux seront sans pitié.

19. Babylone, la perle des royaumes, la fière parure des Chaldéens, sera, comme Sodome et Gomorrhe, renversée par Dieu.

20. Plus jamais elle ne sera peuplée, d’âge en âge elle restera inhabitée. Même l’homme des steppes n’y dressera pas sa tente et les bergers ne s’y arrêteront pas.

21. Les chats sauvages s’y arrêteront, les hiboux rempliront les maisons, les autruches y habiteront et les satyres y danseront.

22. Les hyènes se répandront dans ses châteaux et les chacals dans ses palais d’agrément. Son heure est près d’arriver, ses jours ne seront pas prolongés."

Commentaires du chapitre 13

13.1 à 13.5 : Prophétie sur Babylone
En 728 avant Jésus Christ, Babylone tombe sous la domination de l'Assyrie et cela va durer plus d'un siècle.

Quelle soit sous domination assyrienne ou, par la suite, chaldéenne, Babylone va symboliser l'adversaire par excellence du peuple de Dieu.

Le Seigneur prépare l'offensive contre Babylone et sa déchéance est annoncée dans les cieux.

Un peuple va servir les desseins du Seigneur :

« Ils viennent d’un pays lointain ... » (verset 5)

Ce peuple, les Mèdes, est ensuite désigné au verset 17 dans la troisième partie de la prophétie.

13.6 à 13.16 : Le jour du Seigneur
Dans un second temps, Esaïe élargit le champ de sa prophétie en évoquant « Le jour de l’Eternel » que l'on traduit aussi par « jour du Seigneur ».

L'évocation d'un « Dévastateur » au verset 6 rappelle la vision du prophète Joël sur le même thème :

« Il est proche, le jour du Seigneur ; il vient du Dévastateur, comme une dévastation. » (Joël 1.15)

La similitude des prophéties atteste à la fois d'une culture commune dans le milieu prophétique qui traverse les époques et d'une même source d'inspiration.

Ainsi, le verset 10 d'Esaïe est très proche de Joël 2.10 :

« Devant eux, la terre frémit, le ciel est ébranlé ; le soleil et la lune s’obscurcissent et les étoiles retirent leur clarté. »

La raison d'être de ces prophéties est aussi la même : rendre justice !

« Je punirai le monde pour sa malice, Et les méchants pour leurs iniquités ; Je ferai cesser l’orgueil des hautains, Et j’abattrai l’arrogance des tyrans. » (verset 11)

13.17 à 13.22 : Les Mèdes
L'empire assyrien, qui régnait entre autres sur Babylone, a été abattu entre 614 et 610 avant Jésus Christ par les Chaldéens qui s'emparent de Babylone avec l'aide des Mèdes.

Le Seigneur valorise le rôle des Mèdes car il ne trouve pas chez eux les ambitions cupides et dévastratrices des Assyriens ou des Chaldéens.

Un nouvel empire va s'édifier avec Babylone pour capitale. Il sera renversé à son tour par les Perses en 539 avant Jésus Christ sous le règen de Cyrus II.

Mais la déchéance de Babylone ne s'arrête pas là !

« Plus jamais elle ne sera peuplée, d’âge en âge elle restera inhabitée. » (verset 20)

Au fil des siècles, il ne restera plus que des ruines de la somptueuse cité de Babylone ce qui permettra plus tard à l'apôtre Jean de proclamer :

« Elle est tombée, elle est tombée, la grande Babylone ! Elle est devenue la demeure de démons, le repaire de tout esprit impur, de tout oiseau impur, et elle en fut haïe. » (Apocalypse 18.2)

... Retour à l'accueil ... ESAIE 13 ... Chapitre suivant ...