Eschatologie et prophéties

Esaïe ... prophète de l'Ancien Testament ... chapitre 10

La Bible et l'eschatologie

Traduction Louis Segond 1910

1 Malheur à ceux qui prononcent des ordonnances iniques, Et à ceux qui transcrivent des arrêts injustes,

2 Pour refuser justice aux pauvres, Et ravir leur droit aux malheureux de mon peuple, Pour faire des veuves leur proie, Et des orphelins leur butin !

3 Que ferez-vous au jour du châtiment, Et de la ruine qui du lointain fondra sur vous ? Vers qui fuirez-vous, pour avoir du secours, Et où laisserez-vous votre gloire ?

4 Les uns seront courbés parmi les captifs, Les autres tomberont parmi les morts. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.

5 « Malheur à l’Assyrien, verge de ma colère ! La verge dans sa main, c’est l’instrument de ma fureur.

6 Je l’ai lâché contre une nation impie, Je l’ai fait marcher contre le peuple de mon courroux, Pour qu’il se livre au pillage et fasse du butin, Pour qu’il le foule aux pieds comme la boue des rues.

7 Mais il n’en juge pas ainsi, Et ce n’est pas là la pensée de son cœur ; Il ne songe qu’à détruire, Qu’à exterminer les nations en foule.

8 Car il dit : "Mes princes ne sont-ils pas autant de rois ?

9 N’en a-t-il pas été de Calno comme de Carkemisch ? N’en a-t-il pas été de Hamath comme d’Arpad ? N’en a-t-il pas été de Samarie comme de Damas ?

10 De même que ma main a atteint les royaumes des idoles, Où il y avait plus d’images qu’à Jérusalem et à Samarie,

11 Ce que j’ai fait à Samarie et à ses idoles, Ne le ferai-je pas à Jérusalem et à ses images ? »

12 Mais, quand le Seigneur aura accompli toute son œuvre Sur la montagne de Sion et à Jérusalem, « Je punirai le roi d’Assyrie pour le fruit de son coeur orgueilleux, Et pour l’arrogance de ses regards hautains.

13 Car il dit : "C’est par la force de ma main que j’ai agi, C’est par ma sagesse, car je suis intelligent ; J’ai reculé les limites des peuples, et pillé leurs trésors, Et, comme un héros, j’ai renversé ceux qui siégeaient sur des trônes ;

14 J’ai mis la main sur les richesses des peuples, comme sur un nid, Et, comme on ramasse des œufs abandonnés, J’ai ramassé toute la terre : Nul n’a remué l’aile, Ni ouvert le bec, ni poussé un cri."

15 La hache se glorifie-t-elle envers celui qui s’en sert ? Ou la scie est-elle arrogante envers celui qui la manie ? Comme si la verge faisait mouvoir celui qui la lève, Comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas du bois ! »

16 C’est pourquoi le Seigneur, le Seigneur des armées, enverra Le dépérissement parmi ses robustes guerriers ; Et, sous sa magnificence, éclatera un embrasement, Comme l’embrasement d’un feu.

17 La lumière d’Israël deviendra un feu, Et son Saint une flamme, Qui consumera et dévorera ses épines et ses ronces, En un seul jour ;

18 Qui consumera, corps et âme, La magnificence de sa forêt et de ses campagnes. Il en sera comme d’un malade, qui tombe en défaillance.

19 Le reste des arbres de sa forêt pourra être compté, Et un enfant en écrirait le nombre.

20 En ce jour-là, Le reste d’Israël et les réchappés de la maison de Jacob, Cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappait ; Ils s’appuieront avec confiance sur l’Eternel, le Saint d’Israël.

21 Le reste reviendra, le reste de Jacob, Au Dieu puissant.

22 Quand ton peuple, ô Israël, serait comme le sable de la mer, Un reste seulement reviendra ; La destruction est résolue, elle fera déborder la justice.

23 Et cette destruction qui a été résolue, Le Seigneur, l’Eternel des armées, l’accomplira dans tout le pays.

24 Cependant, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel des armées : « O mon peuple, qui habites en Sion, ne crains pas l’Assyrien ! Il te frappe de la verge, Et il lève son bâton sur toi, comme faisaient les Egyptiens.

25 Mais, encore un peu de temps, Et le châtiment cessera, Puis ma colère se tournera contre lui pour l’anéantir. »

26 L’Eternel des armées agitera le fouet contre lui, Comme il frappa Madian au rocher d’Oreb ; Et, de même qu’il leva son bâton sur la mer, Il le lèvera encore, comme en Egypte.

27 En ce jour, son fardeau sera ôté de dessus ton épaule, Et son joug de dessus ton cou ; Et la graisse fera éclater le joug.

28 Il marche sur Ajjath, traverse Migron, Laisse ses bagages à Micmasch.

29 Ils passent le défilé, Ils couchent à Guéba ; Rama tremble, Guibea de Saül prend la fuite.

30 Fais éclater ta voix, fille de Gallim ! Prends garde, Laïs ! malheur à toi, Anathoth !

31 Madména se disperse, Les habitants de Guébim sont en fuite.

32 Encore un jour de halte à Nob, Et il menace de sa main la montagne de la fille de Sion, La colline de Jérusalem.

33 Voici, le Seigneur, l’Eternel des armées, Brise les rameaux avec violence : Les plus grands sont coupés, Les plus élevés sont abattus.

34 Il renverse avec le fer les taillis de la forêt, Et le Liban tombe sous le Puissant.

Traduction œcuménique de la Bible

1. Malheur à ceux qui prescrivent des lois malfaisantes et, quand ils rédigent, mettent par écrit la misère :

2. ils écartent du tribunal les petites gens, privent de leur droit les pauvres de mon peuple, font des veuves leur proie et dépouillent les orphelins.

3. Que ferez-vous au jour du châtiment, quand de loin viendra la tempête ? Chez qui fuirez-vous pour trouver du secours ? Où déposerez-vous vos richesses ?

4. On ne pourra que se courber parmi les prisonniers et tomber parmi les victimes. Mais avec tout cela, sa colère ne s’est pas détournée et sa main est encore étendue.

5. « Malheur à l’Assyrie, gourdin de ma colère ; ce bâton dans sa main, c’est mon indignation.

6. Je l’envoie contre une nation impie, je le dépêche contre le peuple qui m’excède, pour y faire du butin et le mettre au pillage, pour le fouler aux pieds comme la boue des rues.

7. Mais lui, il ne l’entend pas ainsi, son cœur n’en juge pas ainsi, car sa pensée est d’exterminer, de supprimer des nations en grand nombre.

8. Il dit, en effet : "Mes généraux ne sont-ils pas autant de rois ?

9. Kalno n’est-elle pas devenue comme Karkémish, ou Hamath comme Arpad, ou Samarie comme Damas ?

10. Si ma main a atteint les royaumes des idoles - et leurs statues comptaient plus que celles de Jérusalem et de Samarie — ,

11. ne vais-je pas faire de Jérusalem et de ses images ce que j’ai fait de Samarie et de ses idoles ? »

12. Mais quand le Seigneur aura achevé toute son œuvre sur la montagne de Sion et à Jérusalem, « J’interviendrai », dit-il,« contre les prétentions orgueilleuses du roi d’Assyrie et contre l’éclat de son regard hautain,

13. Car il s’est dit : "C’est par la force de ma main que j’ai agi et par ma sagesse ; car je suis intelligent. J’ai supprimé les frontières des peuples et pillé leurs réserves. Comme un héros, j’ai fait descendre ceux qui siégeaient sur des trônes.

14. Ma main a atteint comme un nid les richesses des peuples. Comme on ramasse des œufs abandonnés, moi, j’ai ramassé toute la terre et il n’y a eu personne pour battre de l’aile, ouvrir le bec ou pépier."

15. Est-ce que le pic se vante aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? Est-ce que la scie se grandit aux dépens de celui qui la met en mouvement ? Comme si le gourdin faisait mouvoir celui qui le brandit, comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas de bois ! »

16. C’est pourquoi le Seigneur DIEU, le tout-puissant, enverra contre ses hommes corpulents la maigreur et par-dessous sa splendeur s’embrasera un brasier comme s’embrase un feu.

17. La lumière d’Israël deviendra un feu et son Saint une flamme qui brûlera et dévorera ses ronces et ses épines en un seul jour.

18. La splendeur de sa forêt et de son verger, il la consumera, corps et âme, ce sera comme un malade qui dépérit.

19. Le reste des arbres de sa forêt sera un si petit nombre qu’un enfant l’inscrirait.

20. Il adviendra, en ce jour-là, que le reste d’Israël et les rescapés de la maison de Jacob cesseront de s’appuyer sur celui qui les frappe : ils s’appuieront vraiment sur le Seigneur, sur le Saint d’Israël.

21. Un reste reviendra, le reste de Jacob, vers le Dieu-Fort.

22. Même si ton peuple, ô Israël, était comme le sable de la mer, il n’en reviendra qu’un reste : la destruction est décidée qui fera déborder la justice,

23. et l’extermination ainsi décidée, le Seigneur DIEU, le tout-puissant, l’accomplira dans tout le pays.

24. C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur DIEU, le tout-puissant : « O mon peuple qui habites Sion, ne crains pas l’Assyrie qui te frappe du gourdin et lève son bâton contre toi à la manière de l’Égypte,

25. car encore un peu, très peu de temps, et mon indignation contre toi cessera, mais ma colère tournera à leur ruine. »

26. Contre lui le Seigneur, le tout-puissant, brandira le fouet comme il frappa Madiân au Rocher de Orev et il lèvera son bâton sur la mer comme en Égypte.

27. Il adviendra, en ce jour-là, que son fardeau glissera de ton épaule et son joug de ta nuque, le joug cédera devant l’abondance.

28. Il arrive sur Ayyath, il traverse Migrôn, à Mikmas il fera garder son équipage,

29. ils traversent le défilé : « A Guèva nous passerons la nuit ! » Rama tremble, Guivéa de Saül s’enfuit.

30. Pousse des cris, Bath-Gallim ! Écoute, Laïsha !

31. Malheureuse Anatoth ! Madména se sauve. Les habitants de Guévim prennent la fuite

32. et le même jour en s’arrêtant à Nov, il menace de la main la montagne de la fille de Sion, la colline de Jérusalem.

33. Voici que le Seigneur DIEU, le tout-puissant, jette bas la ramure avec violence : ceux qui sont de haute stature sont abattus, les plus élevés sont mis à bas.

34. Ils tombent sous le fer, les taillis de la forêt, et le Liban majestueux s’écroule.

Commentaires du chapitre 10

10.1 à 10.4 : Plaidoyer pour la justice
Les prophètes ont souvent à cœur de dénoncer les injustices sociales.

Esaïe n'échappe pas à la règle et son plaidoyer contre les riches s'inscrit dans ce cadre.

Jésus sera tout aussi sévère envers cette catégorie sociale quand celle-ci se révèle dominée par la cupidité ...

« Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. » (Evangile selon Matthieu 19.24)

10.5 à 10.16 : L'orgueil de l'Assyrie
L'Assyrie était un instrument entre les mains de Dieu pour exercer Son jugement contre Israël :

« Malheur à l’Assyrien, verge de ma colère ! La verge dans sa main, c’est l’instrument de ma fureur. » (verset 5)

Mais le Seigneur est tout aussi mécontent de l'Assyrien que de l'Israélite car l'Assyrie s'est révélée une force animée d'un désir insatiable de conquêtes ...

« Car sa pensée est d’exterminer, de supprimer des nations en grand nombre. » (verset 8)

De ce fait, l'Assyrie sera balayée par les Babyloniens car le Seigneur interviendra pour briser l'orgueil de l'Assyrie (verset 12).

Pour illustrer le fait que l'Assyrie n'est qu'un instrument entre les mains de Dieu, le prophète utilise une comparaison avec des outils :

« Est-ce que le pic se vante aux dépens de celui qui s’en sert pour tailler ? Est-ce que la scie se grandit aux dépens de celui qui la met en mouvement ? Comme si le gourdin faisait mouvoir celui qui le brandit, comme si le bâton soulevait celui qui n’est pas de bois ! » (verset 15)

Il est écrit par ailleurs :

« Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » (Epître de Jacques 4.6)

Un enseignement à méditer au regard de la tendance permanente en ce monde à vouloir se glorifier de ce que l'on fait ... et souvent de ce qui fut fait par d'autres mais que l'on s'efforce de récupérer à son profit !

10.17 à 10.23 : Ce qui restera d'Israël ...
En 1939, la population juive mondiale dépassait les 16 millions d'âmes.

Aujourd'hui elle n'est que de 14 millions car 6 millions ont péri lors de la Shoah.

De tout temps, les Israélites ont été persécutés, déportés, massacrés et la reconstitution du peuple de Dieu a souvent été suivie d'une nouvelle dispersion.

Telle est la loi de Dieu, fondée sur Sa volonté de justice ...

« Même si ton peuple, ô Israël, était comme le sable de la mer, il n’en reviendra qu’un reste : la destruction est décidée qui fera déborder la justice. » (verset 22)

Le Seigneur est exigeant envers Ses élus.

Et pourtant, Il aime Son peuple !

La sanction vise à permettre à celui qui la subit de prendre conscience de ses péchés.

S'il ne se repent pas, les tourments vont se poursuivre.

Israël en a fait plusieurs fois l'expérience ... mais le peuple de Dieu est-il pour autant, de nos jours, plus fidèle qu'avant ?

10.24 à 10.34 : L'Assyrie sera déchue
« O mon peuple, qui habites en Sion, ne crains pas l’Assyrien ! » (verset 24)

La déchéance de l'envahisseur est annoncée par le prophète ... dans peu de temps (verset 25).

Effectivement, la puissance assyrienne s'effondrera ... mais il faudra attendre plusieurs décennies.

Mais qu'est-ce que plusieurs décennies pour le Dieu Eternel ?

Le problème du temps et de l'accomplissement des prophéties est récurrent.

Les humains voudraient tout et tout de suite car leur durée de vie terrestre les incite à fonctionner ainsi, mais au regard de l'éternité notre comptabilité du temps perd tout son sens.

Il y près de deux mille ans, à l'ouverture du "cinquième sceau" du Livre de l'Apocalypse, les martyrs s'entendent dire ...

« ... de se tenir au repos encore un peu de temps, jusqu'à ce qu'ils soient au complet avec leurs compagnons d'œuvres et leurs frères qui doivent être tués comme eux. » (Apocalypse 6.11)

Encore un peu de temps s'est écoulé ... près de deux mille ans, et le sang des martyrs n'est pas encore vengé.

Le temps de Dieu n'est pas notre temps, mais si nous croyons vivre pour l'éternité, il faudra bien revoir notre façon de compter !

... Retour à l'accueil ... ESAIE 10 ... Chapitre suivant ...